Écologie et FabLabs : des bonnes pratiques à mettre en place ?

Une question agite de plus en plus les communautés de makers : est-ce possible de concilier écologie et FabLab ? Peut-on mettre en place de bonnes pratiques ?

Les FabLabs sont des laboratoires de fabrication, mais aussi d’idées, d’innovations et d’expérimentations dans lesquels des outils et des machines sont mises à disposition.

Le groupe de travail du Réseau Français de Fablabs-RFFF (nouvelle fenêtre) se lance dans cette réflexion en travaillant sur les bonnes pratiques des FabLabs. Mais quelles sont-elles ?

Ils évoquent les 5R : « Refuser, Réduire, Recycler, Réparer, Réutiliser » au niveau des matériaux, et de la consommation énergétique, ainsi que de l’analyse de cycle de vie de ce qui se produit au fablab » (nouvelle fenêtre)

C’est une bonne base pour  démarrer une réflexion :

1. Refuser

Notamment le système de consommation qui nous est imposé, une proposition de loi visant à lutter contre l’obsolescence programmée : passer de la société du jetable à celle du durable, a été enregistrée le 7 avril 2021 (nouvelle fenêtre)

Le FabLab itinérant d’Occitanie Le Propulseur (nouvelle fenêtre), fait ses propres choix en proposant un FabLab et des animations durables (nouvelle fenêtre)

2. Réduire

Notre impact sur l’environnement en incitant les citoyens à planter partout et à mettre leurs récoltes en partage, comme le préconise Les Incroyables comestibles (nouvelle fenêtre), un mouvement participatif citoyen de bien commun animé par :

l’idéal de nourrir l’humanité de façon saine pour l’homme et pour la planète, localement, en suffisance, dans la joie et la dignité de chacun

3. Recycler

En se rattachant par exemple au Projet Precious Plastic (nouvelle fenêtre) comme le FabLab La Verrière (nouvelle fenêtre).

Qu’est-ce que Precious Plastic ?

C’est un projet de recyclage des matières plastiques ouvert, à l’échelle artisanale, lancée en 2013 par Dave Hakkens. L’idée est de créer de nouveaux produits à partir de plastique recyclé grâce à une série de machines qui broient, fondent ou injectent du plastique.

Le FabLab La Verrière (nouvelle fenêtre) propose des ateliers utilisant les machines Precious Plastic (nouvelle fenêtre) et permet ainsi la valorisation des déchets ménagers.

Pour transformer les bouchons plastiques et autres contenants en paillettes

4. Réparer

Réparer ou faire réparer votre électroménager gratuitement c’est possible à l’Atelier de René (nouvelle fenêtre) de La Recyclerie à Paris dans le 18ème (nouvelle fenêtre).

Ce Tiers-lieu d’expérimentation est dédié à l’éco-responsabilité. Il propose également une ferme urbaine (nouvelle fenêtre).

La REcyclerie, bien plus qu’une ferme urbaine à Paris !

5. Réutiliser

De la rencontre entre Rebecca Fezard, Élodie Michaud, fondatrices du bureau de design Matières Hors-Studio (nouvelle fenêtre), et Catherine Lenoble, instigatrice de projets au sein du FabLab La Fabrique d’Usages Numériques (nouvelle fenêtre) basé à Tours naît ce projet Precious Kitchen (nouvelle fenêtre) et sa plateforme opensource tout juste lancée en 2021.

C’est la première plate-forme open source dédiée à la valorisation de ressources locales issues du monde de l’entreprise en vue d’une réutilisation nouvelle pour créer.

Precious Kitchen, c’est une expérience d’Upcycling à 360° de la cartographie à la sensibilisation, l’identification et la qualification des ressources disponibles, en passant par la mise en place d’expérimentation matières, d’ateliers partagés autour de pratiques artistiques laboratoires, de création et de diffusion.

Qu’est ce que le Upcycling ? (nouvelle fenêtre)

Ce terme anglais que l’on traduit littéralement en français par recyclage du haut, désigne l’utilisation de produits usagés dont on ne sert plus pour leur donner une seconde vie plus qualitative, et notamment artistique.

Page d’accueil de Precious Kitchen

La réutilisation de matériaux tels que le plastique ou les déchets alimentaires par ces artistes contemporains permet également de réduire l’impact environnemental des productions artistiques.

Les initiatives et projets pour s’inscrire dans cette démarche éco-durable sont nombreux et en perpétuel renouvellement. Une réflexion est en marche !

Il est possible d’instaurer de bonnes pratiques dans les FabLabs cependant des freins existent quand même pour le moment : l’utilisation de matières premières polluantes tels que l’ABS, le matériel des FabLabs en provenance de Chine ou encore certains processus de productions polluants (rejets de matières dangereuses pour l’environnement)…etc.

Avez-vous un avis, des idées ? Faites-nous en part !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s